The Journal

L’ART ET LA MANIERE DE COMPOSER DES VINS D’EXCEPTION

 

1)      Produire les vins dans le respect des méthodes traditionnelles …

 

… souvent artisanales, adaptées au vignoble et à la personnalité du vin. Cette philosophie permet d’apporter, au-delà de la tradition du vignoble souvent vieille de plus d’un siècle, toute l’expérience de Bernard Magrez. Cela commence par la taille, opération fondamentale, qui permet d’équilibrer l’activité végétative des pieds de vigne et qui conditionne bien souvent la future récolte. Elle permet de réguler la quantité de grappes portées par la vigne et leur disposition sur le pied. Nous pratiquons des effeuillages manuels et des vendanges en vert, pour aérer les grappes et favoriser leur maturation, tout en limitant le développement de maladies. Pour chacun de nos vins d’exception, nous ne conservons que 4 à 5 grappes de raisin par pied, soit l’équivalent d’un verre de vin. C’est là le principal gage de qualité.

 

2)    Vendanger à la main la quasi-totalité des récoltes …

 

 … en petites cagettes, avec dans certains cas un tri avant et après éraflage pour ne garder que les baies parfaitement mûres et saines, débarrassées de tout débris de feuille, pouvant apporter des notes d’amertume au vin.

Le choix de la date des vendanges est primordial. Cette date est calculée pour chaque cépage en fonction de la teneur en sucre des raisins, de la maturité des pépins et des peaux, des prévisions météorologiques. Les raisins sont ramassés frais en matinée, avant les fortes chaleurs de la journée.

Favoriser l’égrenage manuel afin de garder les grains de raisins parfaitement intacts, sans endommager leur peau. Ce procédé quasi exclusif est appliqué intégralement au Château Pape Clément depuis 2001 et pour tous nos vins d’exception.

 

 

3)     Encuver la récolte par gravité dans de petites cuves en bois, sans pompage et sans foulage …

 

… afin de traiter le raisin avec le maximum de délicatesse, en lui évitant le traumatisme d’une pompe. Il conserve ainsi tout son potentiel aromatique.

Procéder par pigeage manuel, une méthode ancestrale qui consiste à immerger  à l’aide de perches munies d’ailettes le chapeau solide qui formé à la surface du moût. Le pigeage, réalisé plusieurs fois par jour et à la main, optimise le passage en douceur des tanins, de la couleur et des arômes du fruit dans le vin.

 

4)     Vinifier séparément chaque cépage grâce à une sélection parcellaire stricte…

 

… afin de respecter les caractéristiques de chacun et d’obtenir des lots parfaits avant l’assemblage. L’art de l’assemblage s’apparente au travail du « nez » en parfumerie. Chaque vignoble produit une palette de vins différents, de par ses différents cépages et ses terroirs variés. L’œnologue doit assembler les lots avec justesse afin d’obtenir un vin de qualité optimale, reflet de son terroir, apte à conserver ses caractéristiques tout au long de sa vie.

 

 L’élevage de chaque vin se fait ensuite dans des fûts de chêne français, neufs la plupart du temps, pendant 12 à 24 mois selon la typicité du vin. Les tanins fins du bois de chêne se combinent harmonieusement avec les tanins du raisin, ce qui confère au vin de subtiles notes vanillées et une structure équilibrée et ronde, propice à son vieillissement.

 

This article is published in the section #L'Art du vin
Use the permalink to add to your favorite

Leave a comment

Add new comment