Le Carnet

Valérie Belin, Cleome Spinosa (Spider Flower) à l’honneur pour la Journée de la Femme

A l’occasion de la journée de la femme, nous avons choisi de vous présenter la superbe œuvre de l’artiste Valérie Belin, très grande photographe dont tout le travail consiste à interroger la beauté. Cette œuvre s’intitule Cleome Spinosa (Spider Flower) et elle représente un magnifique hommage à la femme.

 

 

Cette œuvre a été acquise par Bernard Magrez qui a eu un coup de foudre devant cette composition.

Tout le corps de travail de Valérie Belin s’intéresse à la beauté. Ici il s’agit d’une composition de 2 photos : une nature morte de fleurs, dont on voit l’aspect négatif de la fleur sur un modèle que l’artiste a choisi. On peut voir que le choix du modèle a été déterminant ainsi que sa coiffure qui est très importante et soignée. Il y a cette perfection de la beauté et ce regard qu’elle a essayé de figer d’une manière qui peut être interprété comme hautain, lointain ou encore poétique. Avec cette femme très maquillée, on peut le voir avec notamment sa bouche et ce rouge à lèvre prononcé volontairement pour accentuer la féminité du personnage ainsi que le collier de perles.

Il y a ces fleurs, nature morte, qui, dans l’histoire de l’art, est un motif depuis la nuit des temps et c’est la raison pour laquelle il y a ces fleurs de Bernard Buffet, ces fleurs qu’il a peintes l’année de son décès en 1999. On retrouve dans cette nature morte de Bernard Buffet, toute sa radicalité, la violence de l’artiste avec ses contours très noirs qui sont la signature du peintre. On retrouve également dans le collier de perles un code social et une mise en scène exprimés.

L’œuvre est composée et complexe, elle interroge une beauté, une beauté qui est interrogative, qui est méditative, contemplative et puis qui est extrêmement radicale, voire violente dans son affirmation. Qui peut être considérée aussi comme le mal. Dans cette ambivalence de la beauté il y a tout un caractère féminin qui se dégage et qui montre vraiment la femme dans toute sa magnificence.

 


Cette oeuvre était visible lors de l'exposition La Collection à l'Institut Culturel Bernard Magrez.

Cette entrée a été publiée dans #L'Art de partager
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire