Le projet Château La Tour Carnet - Bernard Magrez

Nos vins

Grands Crus Classés

Château Pape Clément Cru Classé de Graves

Depuis ses premières vendanges en 1252, il a acquis, par son caractère unique au monde, une renommée internationale.

Château Pape Clément Cru Classé de Graves

Découvrir

Château La Tour Carnet Grand Cru Classé en 1855, Haut-Médoc

Issu d’un terroir exceptionnel datant du XIe siècle, ce Grand Cru est l’un des plus anciens de la région.

Château La Tour Carnet Grand Cru Classé en 1855, Haut-Médoc

Découvrir

Château Fombrauge Grand Cru Classé de Saint-Émilion

Connu comme le plus grand domaine de Saint-Émilion, le Grand Cru Classé Fombrauge recèle, tel un trésor, six siècles d’histoire.

Château Fombrauge Grand Cru Classé de Saint-Émilion

Découvrir

Clos Haut-Peyraguey Premier Grand Cru Classé de Sauternes en 1855

Né au plus haut point de la commune de Bommes dans le Sauternais, ce Grand Cru Classé est, depuis quatre siècles, le fruit d’un savoir-faire unique.

Clos Haut-Peyraguey Premier Grand Cru Classé de Sauternes en 1855

Découvrir

& Assimilés

Château Les Grands Chênes

Visiter et Déguster

Nos Domaines

Château Pape Clément Cru Classé de Graves

À travers ce Cru Classé, partez à la découverte
de sept siècles d’Histoire.

Château Pape Clément Cru Classé de Graves

Découvrir le château Découvrir nos offres

Château La Tour Carnet Grand Cru Classé en 1855, Haut-Médoc

Venez vivre l'histoire d'un des domaines viticoles les plus vieux du Bordelais.

Château La Tour Carnet Grand Cru Classé en 1855, Haut-Médoc

Découvrir nos offres Découvrir le château

Château Fombrauge Grand Cru Classé de Saint-Émilion

Du XVIe siècle à aujourd’hui, replongez dans la magie de son Grand Cru exceptionnel.

Château Fombrauge Grand Cru Classé de Saint-Émilion

Découvrir le château Découvrir nos offres

Privatiser

Nos espaces pour vos événements

Nos vins du Sud de le France et nos vignobles du Monde

Des vins d’une qualité exceptionnelle qui portent l’empreinte de la signature Bernard Magrez partout dans le monde, offrant la garantie d’émotions pures.

Découvrir

Découvrez toutes nos offres

Plongez au cœur des vignobles bordelais avec les visites et dégustations dans nos domaines.

Voir toutes les offres

Votre événement sur-mesure

Lancement de produits, conférence, soirée de gala, baptême, anniversaire... Organisez votre évènement dans l'un de nos lieux de prestiges : Châteaux ou encore Institut Culturel Bernard Magrez.

Nous contacter

A la recherche des Grands Crus Classés de demain

Château La Tour Carnet : en route vers Bordeaux 2050

Découvrez le projet lors d'une visite au Château

| En savoir plus

A la recherche des Grands Crus Classés de demain

Bernard Magrez lance le projet La Tour Carnet 2050, une étude sans précédent sur les changements climatiques pour produire le vin de Bordeaux de demain.
Propriétaire de 4 Grands Crus Classés parmi les terroirs les plus prestigieux du Bordelais et de 42 vignobles à travers le monde, Bernard Magrez a lancé depuis 2013 une étude sur les effets du changement climatique sur la viticulture.

Le projet La Tour Carnet 2050 a pour objectif de simuler l’impact du réchauffement climatique sur la vigne et le vin à l’horizon 2050 et d’étudier l’adaptation de différents cépages à de nouvelles conditions climatiques.

 

Simuler les effets du changement climatique à l'horizon 2050

Sur la base des prédictions actuelles sur le réchauffement climatique, la température devrait augmenter d’ici 2050 de 2°C à 4°C. Une question se pose alors : le Merlot, le Cabernet Sauvignon et le Cabernet Franc seront-ils toujours les cépages les mieux adaptés à produire les Grands Crus Classés Bordelais ? Devrons-nous modifier notre manière de les cultiver pour préserver la palette aromatique et l’équilibre unique qui caractérisent les Grands vins de Bordeaux ?

La région viticole de Bordeaux pourrait en effet être confrontée à des conditions climatiques susceptibles d’entrainer des répercussions sur la maturité des raisins. Quel en sera l’impact sur les niveaux d’acidité, la quantité de sucre ou le degré alcoolique ? Et plus généralement, les amateurs de grands crus classés de Bordeaux pourront-ils profiter d’aussi grandes années en 2050 que les fameuses 1961, 1990 ou encore 2010 et 2020 ?

S’appuyant sur l’expérience des équipes techniques et du pôle scientifique des vignobles Bernard Magrez, un dispositif unique a été développé au Château La Tour Carnet, Grand Cru Classé en 1855, en Médoc. Ce dispositif permettra dès 2022 de générer un réchauffement des températures rencontrées localement par les vignes, accélérant d’autant les cycles de développement des raisins.

Développé à partir de technologies de pointe empruntées à l’industrie aéronautique, le système permettra de simuler les effets du changement climatique de l’horizon 2050 et ainsi de prédire les cépages les plus adaptés à la production de vins de grande qualité dans le climat du Bordeaux de demain.

 

 

Une collection de 84 cépages pour s’adapter aux aléas climatiques


Ces technologies seront appliquées à une parcelle plantée des cépages du Bordelais tels que le Cabernet Sauvignon, le Merlot ou le Cabernet Franc, afin de tester leur adaptation à ces nouvelles conditions et les possibles impacts sur la qualité des raisins et des vins qui en seront issus.
Mais pour aller plus loin et faire face à ces enjeux, le pôle scientifique des Vignobles Bernard Magrez a planté en 2013 une collection privée de plus de 80 cépages dont de nombreux cépages anciens dits « oubliés ». L’objectif de ce patrimoine végétal est d’identifier les cépages « de demain » qui pourraient déjouer ces futurs aléas climatiques tout en préservant la signature aromatique des grands vins de bordeaux.

Le vin du futur : La Tour Carnet 2050

Pour aller au bout de cette démarche, les installations du projet La Tour Carnet 2050 sont complétées par un cuvier de vinification dédié, composé de 84 cuves thermorégulées permettant la vinification séparée de chacun des cépages de l’étude. Il permettra ainsi de mesurer le potentiel de ces cépages et des vins qui en seront issus comme voie d’adaptation au changement climatique.
Produire dès 2022, le vin de demain sur un grand terroir Médocain, illustre la volonté de Bernard Magrez de ne jamais renoncer à innover pour garantir la qualité de nos vins.

Comment accélérons-nous la maturité des raisins ?

En admettant que la température globale de l’atmosphère continue d’augmenter, les différents stades phénologique de la vigne seront eux plus avancés. De ce fait, l’installation de câbles électriques chauffants tout au long de l’année nous permet d’aligner les vignes du projet La Tour Carnet 2050 aux estimations climatiques de 2050 des scientifiques.

Dans l’optique de valoriser au mieux les spécificités des différents plants, ils sont chacun vendangés à des échéances différentes pour atteindre leur maturité optimale. Ils sont ensuite vinifiés séparément dans des cuves de 4hL, élevés en barrique puis mis en bouteille. Une mesure organoleptique des qualités œnologiques est ensuite effectuée par nos équipes scientifiques afin de ne sélectionner que les meilleurs cépages.

 

câbles chauffants

 

Bernard Magrez vignes

Bernard Magrez :
« Les défis climatiques et environnementaux auxquels nous devons faire face sont d’une ampleur sans
précédent et se doivent d’être relevés. Réinventer notre métier de vigneron, innover partout où cela
est possible pour assurer la pérennité de la production des grands vins de Bordeaux. Telle est la
mission que j’ai donnée à mes équipes depuis plus de 10 ans. Ce projet si particulier répond à l’une
des valeurs cardinales de mon entreprise : NE JAMAIS RENONCER.»

 

 

Julien Lecourt

Julien Lecourt, Responsable Recherche et Développement – Maison Bernard Magrez :
« Traduire en actes la vision de M. Magrez a demandé d’étudier scientifiquement les différentes voies
d’adaptation au changement climatique. La recherche sur les cépages de demain s’est imposée
comme l’un des axes majeurs, impliquant de planter la collection du Château La Tour Carnet et d’en
étudier les cépages depuis 2013. Le projet La Tour Carnet 2050 représente la
deuxième étape de cette étude. Il combine notre cuvier expérimental (l’un des plus importants au
monde), la collection de cépages, le savoir-faire de nos équipes techniques et la connaissance
académique des chercheurs avec lesquels nous collaborons. Notre objectif est clair : produire dès
2022 les vins de 2050 et garantir la pérennité des Grands vins de Bordeaux.»